[RODRIGUES] – Phénomène météorologique distinct

avril 8, 2018

Une photo d’un phénomène météorologique (apparut dans les parages de Camp Pintade au nord-ouest de l’ile) affichée sur les réseaux sociauxm a donné lieu à toute sorte de spéculations. Si certains pensent que ça pourrait être l’effet du changement climatique, d’autres par contre, ébahis, sont plus scéptiques, croyant à l’apocalypse ou l’approche de la fin du monde. Surtout que l’ile a été copieusement arrosée pendant ces quelques jours donnant lieu à des radiers submergés, les rues et les habitations inondées.

C’est pour dire combien la rareté d’un phénomène, pourtant commum dans certaines régions du monde durant une certaine période de l’année, notamment l’été, peut révéler une méconnaissance des caprices du temps. Il s’agit du “trombe” ou “tornade”. Ces deux termes désignent la même chose.

Une tornade est un tourbillon de vents violents qui se développent sous la base d’un nuage d’orage, appellé cumulonimbus, et s’étend jusqu’à la surface de la terre. Une colonne d’air en forme d’entonnoir apparait dans un ciel sombre avec des nuages gris.

Le terme tornade est utilisé lorsque les tourbillions se produisent sur la surface terrestre où ils sont de forte intensité. Quand ce phénomène se produit en mer on l’appelle “trombe”, ou “trombe d’eau” dans le jargon local. On peut l’observer généralement dans les régions côtières à travers le monde.

Les trombes se développent dans les eaux chaudes de la mer quand l’air fraiche se déplace à travers les eaux, provocant une différence remarquable de température entre l’eau chaude et l’air fraiche envahissante. Elles sont petites (de quelques mètres à plusieurs dizaines voire centaines de mètres), de courte durée (de 2 à 20 minutes ou même plus dans certains cas) et moins dangereuses que les tornades terrestres. Elles se déplacent à une vitesse de 18 à 28 km/h.

Ces phénomènes sont occasionnés par les orages dans des conditions atmosphériques très instables. Dans ces cas la température décroit rapidement avec l’altitude et par rapport à une importante variation du vent avec l’altitude.

Les tornades par contre se déplacent à une vitesse d’environ 50 km/h, mais peuvent aussi dépasser les 100km/h. avec des vents pouvant atteindre au-delà de 400 km/h. Les dégats causés par une tornade peuvent êtres plus importants que ceux par un cyclone.

Comme les tornades, les trombes peuvent causer des dégats matériels immenses en emportant tout dans leur passage. Elles sont difficiles à prévoir. Il faut donc s’en méfier et rester à l’abri.

Selon les recherches dans ce domaine le lien entre les tornades ou trombes et le changement climatique est encore flou à ce stade. Il n’est pas question non plus d’apocalypse, puisque c’en est un parmi d’autres phénomènes météorologiques avec le potentiel de destruction considérable.

Note: Article de l’auteur paru dans This Week News le 7 avril 2018.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :