Trois Scénarios Possible pour la Fête EID Cette Année.

juin 22, 2017

Le mois de Ramadhan tire à sa fin. Dans quelques jours ce sera le moment marquant la fin de la période de jeûne, c’est-à-dire Eid-ul-Fitr.

La fête EID sera célébrée fort probablement le lundi 26 Juin 2017 dans la République de Maurice. Cependant la célébration de cette fête, comme d’autres d’ailleurs d’après le calendrier islamique, dépendent de l’apparition de la lune.

Justement d’après le cycle lunaire trois dates retiennent l’attention cette année, soit le dimanche 25, le lundi 26, ou encore le mardi 27 dans le cas de Rodrigues.

Le calendrier islamique n’est pas fixe. Chaque mois contient 29 ou 30 jours dépendant de la visibilité de la lune. De ce fait il y a toujours un élément de suspense. Il est donc impérative de chercher à voir la lune au 29eme jour d’un mois.

Les facteurs à considérer comprennent:

  • L’heure du couché de la lune,
  • L’heure du couché du soleil,
  • Les conditions météorologiques, et
  • La position géographique.

Il s’agit de trouver le lapse de temps entre le couché du soleil et celui de la lune pour avoir une idée s’il y a une possibilité que la lune soit visible physiquement (pas d’après les calculs).

Alors voilà une esquisse pour savoir la date exacte de la célébration de la prochaine fête Eid:

  • Le 29eme jour à Maurice c’est le Samedi 24 Juin. Ce jour là le couché du soleil est prévu pour 17h40 tandis que celui de la lune est prévu pour 18h10. Donc il y a à peine 30 minutes durant lesquelles la lune peut être aperçu comme un croissant très mince si les conditions météorologiques sont favorables. Mais les rayons du soleil couchant peuvent grandement brouiller la vision. Donc il y a une très très faible possibilité que la lune soit visible ce jour-là. Si toutefois on arrive à repérer le croissant la fête devra être célébrée le dimanche.

 

  • Comme dimanche est le 30eme jour de Ramadhan à Maurice il n’y a pas lieu de surveiller la lune. Ce mois termine définitivement ce jour là, annonçant par la même l’avènement du 10eme mois, Shawaal dont le premier jour est le jour de la fête Eid-ul-Fitr. Ce sera le lundi 26 Juin 2017 dans ce cas.

 

  • Vu sa position géographique le cas de Rodrigues est quelque peu différent cette année-ci. Dimanche 25 Juin étant le 29eme jour du mois de Ramdhan à Rodrigues (car le jeûne avait débuté un jour après celui de Maurice) il faut absolument surveiller la visibilité de la lune. Ce jour-là le soleil se couche à 17h16 tandis que le couché de la lune est prévu pour 18h49. Il y a 1 hre et 33 minutes d’intervalle durant lequel la lune peut être aperçu, à condition que le temps soit favorable, c’est-a-dire, pas de pluie ni des nuages à l’horizon qui peuvent dissimuler le croissant. La probabilité est donc grande pour l’apparition de la lune le dimance 25 pour permettre la célébration de la fete le lundi 26 Juin tout comme à Maurice.

 

  • Dans le cas échéant la fête sera célébrée le mardi 27 Juin pour Rodrigues.

 

Néanmoins la meilleur probabilité (quasi-certaine) pour la fête c’est le lundi 26 Juin 2017.

Bon, en ce qu’il s’agit de congé public c’est une question qui incombe au gouvernement central. Rodrigues faisant partie de la République de Maurice il faudra sans doute s’aligner au congé public proclamé pour la républque. Quitte à célébrer la fête le mardi 27 sans congé officiel au cas où la lune n’aura pas été visible le dimanche. Et puis, ce n’est pas le congé qui fait la fête, c’est la fête qui fait le congé, n’est-ce pas?

Il faut savoir que c’est la Jummah Mosque qui est responsible pour la confirmation de l’apparition de la lune à Maurice. Toute personne apercevant la lune au 29eme jour du mois doit informer la Jummah Mosque avec au moins deux témoins occulaires de foi islamique. A Rodrigues c’est la mosquée de Port Mathurin que en est le responsable.

Que ce soit dimanche, lundi, ou même mardi dans le cas éventuel de Rodrigues, je saisi cette occasion pour souhaiter à tous Eid Mubarak.

Publicités

Boule de cristal ou prévoyance scientifique?

avril 13, 2007

S’il y a une science qui est mal comprise c’est bien la météorologie. Même les érudits sont pris dans le spiral de l’incompréhension, de la méconnaissance et de la mal-appréciation. Que n’avait-on pas dit sur les prévisions saisonnières (The 2006-2007 summer season outlook) du service de la météorologie nationale de l’ile Maurice? On se souviendra des remarques comme prévisions dans une “boule de crystal”.

Se basant sur le comportement des indicateurs de prédiction (il y en a plusieurs), la station nationale de l’Ile Maurice avait conclu qu’il y avait une forte probabilité que l’activité cyclonique durant la saison en cour serait normale avec une dizaine de tempêtes nommées dans la région. Et dix tempêtes il y en a eu effectivement, la dernière en date, la dixiéme, étant Jaya.

Au moins une tempète passerait dans un rayon de 100 km de Maurice ou de Rodrigues provoquant ainsi des conditions cycloniques, avait encore précisé la météo mauricienne. Et Gamède avait bel et bien passé non loin de nos côtes du 22 au 25 février, ce qui avait nécessité le maintien de l’alerte III pendant au moins 35 heures et l’alerte IV pendant six heures. La Réunion n’avait pas été épargnée non plus, avec des dégats (le pont entre St Pierre et St Louis sur environ 500 mètres sérieusement endommagé) que l’on n’oubliera pas de si tôt.

On avait aussi prévu une température au-dessus de la moyenne saisonnière avec des forts taux d’humidité jusqu’à causer l’inconfort surtout de janvier à la mi-mars. Sans compter l’abondance de pluies torrentielles qui ont rempli nos réservoirs qui, auparavant, étaient dans certains cas, à moins de 40% de leur capacité.

Quoi de mieux? Ce n’était certes pas de la magie noire!

Si on peut s’accorder sur le fait que ce ne soit pas une science exacte (oh! science exacte) vu l’inhérance de la probabilité d’erreurs, on ne peut pour autant sous-estimer la capacité d’interprétation de nos scientifiques en la matière.


Quand la nature se déchaine

avril 11, 2007

Piton de la Fournaise est en éruption. Le volcan crache depuis plus d’une semaine déjà. Des fontaines de lave fusent du cratère, débordent les versants est de l’ile de La Reunion, coupent la nationale pour atteindre la mer, causant des dégats énormes en leur passage.

Les gens sont sur le qui-vive, prêts à évacuer les alentours s’ils ne l’ont pas fait encore. Les gaz nocifs, principalement l’oxyde du souffre et les cendres volcaniques se propagent dans l’atmosphere sur plusieurs kilomètres. Les laves en contact avec l’eau de la mer provoquent des fumées épaisses et toxiques. Plusieurs personnes ont été hospitalisées pour irritation respiratoire selon des informations recueillies auprès des proches vivant la-bas. On craint que la pollution n’affecte les cotes Mauriciennes au gré du vent.

A hier cette éruption a été considéré sans precedent. Les dernières nouvelles disponibles indiquaient toutefois une attenuation. Mais ce n’était que pour une courte durée seulement. Car voilà, l’effervescence est de plus belle.


Rien ne va plus

mars 28, 2007

Quand un élève du primaire, à peine onze ans, pourchasse des élèves et blesse même un de ses camarades de classe avec une paire de ciseaux.

Quand une quinzaine de pécheurs, parti pour une campagne de pêche à bord de deux bateaux, ne donnent aucun signe de vie, apparemment pris dans les tourbillons du cyclone Gamede non loin de l’ile Saint Brandon au nord de l’Ile Maurice dans l’océan indien, d’aucuns se posent des questions sur les conditions de navigabilité de ses bateaux.

Quand les syndicats, les politiques, les forces vives et autres étudiants se joignent pour une cause commune, celle d’amener le gouvernement à retourner sur ses pas en ce qui concerne le financement des frais d’examens et brandissent la menace d’une grève estudiantine comme celle de mai 1975.

Quand un chef opposant est torturé avec ses partisans par le régime en place au Zimbabwe.

Quand pas moins de trios soldats (des jeunes que ne font que commerncer leur carrière) meurent chaque jour dans la guerre en Irak.

Quand plusieurs milliers d’Américains se déferlent dans les rues pour demander que s’arrête la guerre en Irak, qu’on finit une fois pour toute avec le quantanamo, et vont meme jusqu’à réclamer la destitution de leur Président qui reigne en maitre dans le monde.

Quand un journaliste disparait en pleine mission de reportage dans un endroit oû l’on ne jure que par la haine et la vengeance.

Quand plusieurs dizaines de travailleurs meurent dans un site minier qui s’écroule après une explosion en Russie. Quid des conditions de travail?

Eh bien, quand on se rend compte que rien ne va plus dans ce beau monde, il y a de quoi frémir. Ce ne sont pas que des cas isolés. Le monde est en ébullition. Les jeunes d’aujourd’hui seront les citoyens de demain. Ils seront au commande. Suivront-ils l’exemple de leurs dirigeants d’aujourd;hui? Que nous réserve l’avenir? Nos gouvernants gagneraient à mieux être à l’écoute de leurs mandants. Ne sont-ils pas ceux-ci qui les ont portés au pouvoir? Pour qui roulent-ils alors?


Parlons la langue de Molière

mars 18, 2007

Ce n’est pas un hasard que le lancement de mon site coincide avec la Journée Internationale de la Francophonie. La langue française est parlée par pas moins de 600 millions de personnes à travers les 63 pays membres dans les cinq continents.

Le but de mon blog est justement de favoriser l’expression de cette langue afin qu’elle soit un maillon dans le resserrement des liens de coopération, de fraternité et de solidarité dans la diversité des cultures à travers le monde.

Comme l’a si bien dit Mons. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie dans son message: “Que cette Journée soit donc l’occasion de voir s’exprimer avec éclat la littérature francophone, la chanson francophone, le cinéma francophone, la création francophone! Que cette Journée soit l’occasion, également, de garder à l’esprit que la langue française nous rassemble pour servir ces valeurs que sont la solidarité, l’équité, la paix.”

L’histoire de mon pays est liée à la colonisation française avant que les Anglais ne reprennent possession en 1810. Ce qui fait de nous un pays bilingue. Soit dit en passant que nous sommes aussi multilingue du fait de la presence des travailleurs engagés et des gens de diverses parties du monde. La langue officielle étant l’anglais, la langue la plus parlée c’est le français.

Quoi de mieux que de promouvoir la langue de Molière en cette journée du 20 mars qui a pour thème “Vivre ensemble, différents”.


%d blogueurs aiment cette page :