La tension est palpable

septembre 1, 2017

Un drame humain se joue dans notre belle ile. Révolu le temps où on pourrait se vanter d’une ile paradisiaque. Avec tout ce qu’on témoigne de nos jours, une explosion sociale semble se profiler à l’horizon. Il suffit d’une étincelle. Et c’est sérieux.

Comment peut-on laisser détériorer la sérénité et le bien-vivre des citoyens, ceux-là meme qui avaient “viré mam”? Des familles traînées par terre par des policiers; d’autres transportées d’urgence au soin medical. C’est le scénario pour le moins scandaleux. Le silence du gouvernement face à une action répressive et une approche inhumaine, est retentissant. Fallait-il persister dans la voie de la destruction de tout un paysage qui s’est construit pendant des années de sacrifice de ceux qui aujourd’hui sont devenus des obstacles dans la voie du ‘fameux’ metro express?

Changement, développement, ou modernization? Oui. On n’est pas contre. Mais à quel prix? D’un côté il y a le prestige d’un projet controversé qu’on veut à tout prix imposer à vitesse d’éclair (pour quelles raisons? On attend toujours des explications sur l’implication réelle du projet en terme de financement et de l’impact environnemental), et de l’autre des habitants vulnerables sommés de vider les lieux. Ces habitants-là n’ont -ils pas droit à une vie decente? Y-at-il eu une approche consensuelle? A-t-on favorisé une table ronde pour essayer de trouver une solution à l’amiable? A-t-on bien communiqué avec ceux concernés par la trâcé du rail avant de recourir aux grands moyens pour faire évacuer les gens, aujourd’hui de La Butte et de Barkly, et qui sait d’autres secteurs demain?

A voir les démarches musclées, soldats, helicoptère, bobcat géant et autre bulldozers, sans compter tout l’arsenal policier, on se croirait dans un champ de bataille. Dites donc, ou allons-nous?

N’etait l’intervention des hommes de loi tenaces comme l’Hon Shakeel Mohamed, Me Assad Peeroo et autres, Me Kaviraj Bokhoree sans oublier les politiciens de l’opposition parlementaire et extra-parlementaire, et surtout de la cour, on aurait vécu un drame sans précédent aujourdhui. Et quid du timing? L’heure de “jummah” pour l’opération à La Butte, est-il une coincidence, comme l’a voulu comprendre l’ homme de loi d’un des familles concernées?

Quelqu’un disait bien “never start something you can’t stop”. Et si la situation se débordait? On oublie souvent les épisodes tristes de notre histoire, l’épisode de 1967 juste après les élections générales pour l’indépendance et plus récemment, en 1999 si je ne me trompe, l’épisode Kaya. La situation donne signe d’etre explosive. Il faut que le gouvernement s’en rende compte et ne prétende pas que ces membres doivent rentrer chez eux après une réunion du cabinet (pretextant qu’ils ont finit de travailler), surtout quand la situation l’éxige. Un membre du gouvernement, tout comme un fonctionnaire, doit pouvoir être à la disposition de sa fonction 24 heures sur 24 dépendant des “exigencies of the service”. A-t-on le droit moral (bon, on comprend: « moralité pas rempli ventre ») de se murer au confort de son luxe tandis que certains sont constraints de vivre à la belle étoile?

Quoi qu’il en soit, la semaine prochaine sera décisive avec la position finale de la cour. Rappelons que le premier ministre et deux de ses ministres aussi bien que le commissaire de police sont convoqués à s’expliquer devant le juge.

Publicités

Quand on n’arrive pas à contrôler sa bouche…

août 4, 2017

Ainsi on peut aisément se tirer d’affaire après avoir menacé quelqu’un de mort et déclaré le jihad. Il suffit de faire l’éloge de la personne visée et se justifier par des affirmations qu’on ait mal interprété ses propos.

S’il vous arrive de vous trouver dans une situation telle notre sheik, soyez rassuré. Vous pouvez, par exemple, dire que la personne censée visée est votre frère; elle est tres proche de vous; elle n’est pas votre ennemie. Qu’elle n’a pas besoin d’avoir peur de vous parce que vous n’avez jamais utilisé un fusil à eau ou craqué un pétard; vous n’avez jamais tué une poule; votre propos a été mis hors contexte ou exagéré par les media qui ont toujours à redire; et c’est fait. Vous n’avez rien à craindre. Et puisqu’on a toujours cette croyance que les ordres viennent d’en haut, la force de l’ordre et la sécurité ne vous inquiétera nullement en dépit d’une déposition en bonne et due forme de la part du plaignant. “Who cares?

Vous pouvez aussi tenir à être présent la tête haute dans une fonction quelconque, et demander aux gens de prier pour vous afin que vous deveniez “ene bon dimoune” (eh bien là vous faites votre méa culpa) parce que parfois vous ne pouvez contrôler vos paroles et votre bouche; et que vous n’avez aucune intention de faire du tort à qui que ce soit.

Ensuite vous vous dirigez vers l’aéroport et prenez l’avion comme un héro (sans souci d’”objection to departure” dans votre cas, bien sûr) sous pretexte de partir vous faire soigner ailleurs parce qu’il n’y a pas assez de compétences chez vous. Votre chef hiérarchique (qui a été parachuté à ce poste sans passer par la filière normale au grand dam de la démocratie) et vos collègues ne feront que regretter vos écarts de langage et vous diront que vous auriez pu faire l’économie de vos propos dont “on a exagéré la portée”. Ce serait pour eux une tempête dans un verre d’eau.

Et si les internautes et autres, facebookers feront des commentaires “désobligeants” à votre égard il n’y a rien d’anormal puisqu’ils ont l’habitude d’écrire n’importe quoi, et pire que ça.

Voyons! On nous fait prendre des vessies pour des lanternes.

Est-ce aussi simple que ça? Est-ce qu’on peut vraiment s’en sortir aussi facilement? A quoi ça sert d’avoir tout l’arsenal policier et legal? Sans cela on aurait pu faire une économie énorme qui servirait dans une grande mesure à payer les clients de SCBG/BAI, et laisser les voyous à leur sale besogne.

Pendant ce temps le gouvernement français appelle ses ressortissants à la prudence compte tenu des agressions récurrentes de touristes ou d’étrangers résidant à Maurice. L’on se demande si l’image du pays n’a pas été ternie encore plus avec les propos qu’a tenu un “senior minister” à l’égard du leader de l’opposition. Quel exemple pour nos jeunes et au monde entier? Quel patriotisme va-t-on léguer?

Alors quand on n’arrive pas à contrôler ce qui sort de sa bouche on gagnerait à appliquer un sparadrap.


“Batterie ine faible, moteur ine fini, carosserie ine déclinquée”.

juillet 21, 2017

Il n’est pas facile à digérer. La pilule est certes amère. Mais on s’obstine à nous la faire avaler à chaque instant. Histoire de nous faire endormir aussi longtemps que possible pour qu’enfin ils soient libres de faire ce qu’ils veulent. Ils n’ont de compte à rendre à personne, semble-t-il. Même pas au parlement, puisqu’ils essayent par tous les moyens d’esquiver l’opposition ou de faire en sorte que le “question time” soit épuisé dans des palabres.

L’agenda semble être tout autre. Vous avez dit soulager la misère des gens? Qui voudra sacrifier sa poche pour une autre?

Tandis qu’à un certain niveau on ne jure que par des millions ou milliards, les petits gens doivent se contenter de 10 sous. La logique? Certains sont nés et ont grandi avec des cuillères à la bouche. Ils ont été servi dans des plateaux en or et ont droit, qu’on le veuille ou non, aux limousines au frais de sa majesté. Des anti-balles justement parcequ’ils disent être des cibles potentiels de la mafia pour avoir reçu des menaces. Nous n’avons pas le droit de nous en douter. La police agi promptement dans de tel cas. D’autres moins fortunés doivent se contenter de leur pioche et velo sans protection aucune. Et c’est à ces petits gens-là que s’appliquent les lois du pays, les normes environnementales, et autres principes de “serre ceinture”.

On entend souvent au plus haut sommet de l’état que c’est le pays avant tout. Et qu’on fera en sorte qu’on serait sans pitié (meme s’il s’agit des proches) afin de préserver l’image et l’honneur du pays. On parle beaucoup de l’intérêt superieur du pays. Si tel était vraiment, sincèrement, et honnêtement le cas on aurait dû suivre l’example de Thérésa May. N’avait-on pas fait reference à celle-ci au moment de la passation de prime ministership? Suivant la même logique on aurait du appeler le pays aux urnes pour donner un nouveau souffle avec une équipe saine qui dirigerait dans la sérenité et la sobriété. Il est plus qu’urgent de le faire.

De scandales aux scandales, des révélations aux revelations; pas un seul jour de répit. La situation est tellement stressant, grave meme, avec tout ce qui se passe autour de nous. La commission d’enquête sur la drogue permet, jusqu’à un certain degré, de voir la face caché de certains. Soit dit en passant, il faut saluer le courage et la determination de l’ex-juge Lam Shang Leen et ses assesseurs qui ne lésinent pas sur les moyens afin de fouiller de fond en comble pour essayer d’amener des figures de proue à s’expliquer sur certains de leur agissements. Jamais auparavant n’aura-t-on vu autant de parade des gens “célèbres”, avocats, parlementaires, nominés ou partisans politiques et autres, proche du pouvoir, devant une commission d’enquête sur la drogue. “Est pris celui qui croyait prendre,” dit l’adage.

Certains parlementaires, et non des moindres, se comportent comme des hors la loi, allant jusqu’à intimider ceux qui ne sont pas du même bord. Est-il vrai qu’un “super minister” aurait menacé de mort un autre élu si on interprête bien ce qui suit: “si mo bodyguard ti donne moi révolver mo touye li dans parlement. Sa meme ki appelle djihad,” (en se référant à un autre parlementaire qui occupe une position constitutionelle)? Tout cela devant un parterre d’invités à une célébration religieuse. Quelle ironie! N’y a-t-il pas matière à enquête, arrestation ou poursuite pour menace de mort et incitation à la haine raciale ou terrorisme avec le mot “djihad prononcé devant une audience sensible? Et si c’était le citoyen lambda qui aurait proféré une telle menace à qui que ce soit et utilisé un mot à connotation terroriste? Quel est le role du responsable de “law and order”?

Et on ose s’étonner d’autant de crimes ou de vols avec violence? Si ceux qui sont censés garantir l’ordre et la sécurité dans le pays se résignent devant des conneries des grands qui se comportent  en bandits, que peut-on attendre des autres? Mais ce n’est pas une raison pour autant de tomber dans la criminalité et de la tolérer. Loin de là.

Tout ça n’est que symptome de mal-être dans le pays. Rien va plus. L’on se sent désorienté. Non, mais c’est sérieux tout ça. Le gouvernement semble lamentablement épuisé. Avec autant de casseroles à la traine, “batterie ine faible, moteur ine fini, carosserie ine declinquée”. Est-ce qu’on peut toujours se fier à un vehicule délabré? La partielle attendu dans la circonscription no 18, Belle Rose – Quatre Bornes (si partielle il y aura) agira certainement comme une épreuve déterminante.


De Grandes Attentes

juillet 20, 2017

On dirait que nous vivons à l’ère ou l’égoisme semble être à son comble. Les attentes sont grandes face à l’inégalité palpable. Les valeurs de la démocratie donnent signe d’effritement et de caducité, du moins dans notre ile dite paradisiaque, mais qui de jour en jour donne l’appparence de sombrer inéluctablement et inexorablement dans une spirale infernale. A moins d’être atteint ou de faire semblant d’être atteint de cécité, on devrait mieux voir ce qui se passe autour de soi.

Et si Abraham Lincoln était encore vivant il aurait eu sans doute à revoir sa copie de la démocratie, surtout dans notre contexte à nous. On serait tenté de se croire dans une démocratie adultérée: “Government by the people BUT NOT for the people. Government for self service and service of party slaves”. C’est ce qui résonne à en croire les différentes opinions et commentaires dans les media ou réseaux sociaux, meme dans les rues. Sinon comment expliquer, d’une part les multi-millions aux petits copains/copines, et de l’autre, la privation du remboursement de leurs dues aux personnes qui ont, en majorité, investi à la sueur de leur front dans des entités qui ont tout simplement été gommées d’un trait de plume pour des raisons occultes. Beaucoup peine à comprendre les raisons (réelles et valables) du demantèlement d’un de nos joyaux du développement économique. Comment expliquer aussi l’étendue du traffic de drogue malgré des gardes-fou dites solides. Comment expliquer encore les arrestations (arbitraries)en grande pompe pour ensuite culminer souvent en non-lieu. Soit on est dupe, ou on a été dupé.

La population s’est résignée, si bien qu’elle est devenue impuissante, face à des gouvernants qui n’ont rien à envier au style Mafiosi: “Tais-toi. Si tu lèves la tȇte je l’écrase”. La population jauge mal sa propre force. Elle vit souvent dans la léthargie émotionnelle, ce qui l’affaiblit lamentablement. Et pourtant elle est capable de faire bouger les choses. L’initiative des grevistes de faim du SCBG/BAI démontre jusqu’ou on peut aller pour réclamer justice face à une décision (dictatoriale, dirait l’autre) qui les a privé de leurs dues et les a mis pratiquement hors circuit. Et dire que certains aujourd’hui prétendent être “wise after the event”. Les décideurs semblent être pris dans leur propre piège et peinent toujours à satisfaire les victimes collatérales.

L’opposition à plusieurs têtes semble réduit à simple figurant. Difficile de mener une action commune ou coordonnée. L’idéologie des uns diffère de celle des autres. La fragmentation constitue un handicap sévère à faire avancer la cause d’une population qui subit tanquillement les caprices du systeme.

Est-ce qu’on peut à fortiori espérer (on dit souvent l’espoir fait vivre les imbéciles) d’avoir un jour un governement digne de ce nom, qui gouvernera d’une manière plus professionnelle et humaine, sans motif occulte apparent de vengeance et de destruction ou de vol au grand jour des édifices qui ont contribué d’une façon significative au développement du pays? Etait-ce pour valider le droit (quel droit!) de brader les biens d’autrui et faire souffrir des innocents qu’on avait mis notre croix au bulletin de vote? Notre bonne foi n’a-t-elle pas été trahie?. Aurait-on pu éviter des grèves de faim? Fallait-il qu’on arrive jusque là? Y a-t-il maitre à bord? La réponse c’est: “Mo péna réponse.” Aussi simple que ça.

La cacophonie dont nous sommes privilégiés à chaque retransmission en directe des réunions de notre “auguste” (auguste vous dites?) assemblée n’augure rien de prometteur, encore moins d’honorable. A voir les images on se croirait dans une école des sourds. Des interventions qui échappent au contrôle de celle qui est censée garantir l’ordre et l’impartialité. Les images en direct ne peuvent mentir. Autant nous épargner de ces images si c’est seulement pour nous gratifier des devolus partisans et d’invectives indésirables. Continuer sur cette lancée produira, sans le vouloir, une population hypertendue, ou alors aggravera davantage l’état déjà hypertendu de certains. Oui cette maladie non-transmissible, parmi d’autres, peut bien découler selon qu’il y ait un bon ou un mauvais gouvernement. Notre “lifestyle” en depend d’une grande mesure.

Il est encore temps. Le tir peut être réctifié. La réussite et l’honneur appartiennent à ceux qui arrivent à reconnaitre leurs erreurs et prendre des mesures appropriées pour changer le cours d’une façon positive pour le bien de ceux qui sont en attente . La grandeur d’âme éxige qu’on prenne le taureau par les cornes en vue de renverser la vapeur. Réveillez-vous chers honorables. Le discernement est à votre portée.  L’histoire vous veille.

Rise up to honour the great expectations the population had at the time of tendering their votes. Et cela s’applique aussi bien à ceux qui sont au commande comme à ceux à l’opposé.

 


Trois Scénarios Possible pour la Fête EID Cette Année.

juin 22, 2017

Le mois de Ramadhan tire à sa fin. Dans quelques jours ce sera le moment marquant la fin de la période de jeûne, c’est-à-dire Eid-ul-Fitr.

La fête EID sera célébrée fort probablement le lundi 26 Juin 2017 dans la République de Maurice. Cependant la célébration de cette fête, comme d’autres d’ailleurs d’après le calendrier islamique, dépendent de l’apparition de la lune.

Justement d’après le cycle lunaire trois dates retiennent l’attention cette année, soit le dimanche 25, le lundi 26, ou encore le mardi 27 dans le cas de Rodrigues.

Le calendrier islamique n’est pas fixe. Chaque mois contient 29 ou 30 jours dépendant de la visibilité de la lune. De ce fait il y a toujours un élément de suspense. Il est donc impérative de chercher à voir la lune au 29eme jour d’un mois.

Les facteurs à considérer comprennent:

  • L’heure du couché de la lune,
  • L’heure du couché du soleil,
  • Les conditions météorologiques, et
  • La position géographique.

Il s’agit de trouver le lapse de temps entre le couché du soleil et celui de la lune pour avoir une idée s’il y a une possibilité que la lune soit visible physiquement (pas d’après les calculs).

Alors voilà une esquisse pour savoir la date exacte de la célébration de la prochaine fête Eid:

  • Le 29eme jour à Maurice c’est le Samedi 24 Juin. Ce jour là le couché du soleil est prévu pour 17h40 tandis que celui de la lune est prévu pour 18h10. Donc il y a à peine 30 minutes durant lesquelles la lune peut être aperçu comme un croissant très mince si les conditions météorologiques sont favorables. Mais les rayons du soleil couchant peuvent grandement brouiller la vision. Donc il y a une très très faible possibilité que la lune soit visible ce jour-là. Si toutefois on arrive à repérer le croissant la fête devra être célébrée le dimanche.

 

  • Comme dimanche est le 30eme jour de Ramadhan à Maurice il n’y a pas lieu de surveiller la lune. Ce mois termine définitivement ce jour là, annonçant par la même l’avènement du 10eme mois, Shawaal dont le premier jour est le jour de la fête Eid-ul-Fitr. Ce sera le lundi 26 Juin 2017 dans ce cas.

 

  • Vu sa position géographique le cas de Rodrigues est quelque peu différent cette année-ci. Dimanche 25 Juin étant le 29eme jour du mois de Ramdhan à Rodrigues (car le jeûne avait débuté un jour après celui de Maurice) il faut absolument surveiller la visibilité de la lune. Ce jour-là le soleil se couche à 17h16 tandis que le couché de la lune est prévu pour 18h49. Il y a 1 hre et 33 minutes d’intervalle durant lequel la lune peut être aperçu, à condition que le temps soit favorable, c’est-a-dire, pas de pluie ni des nuages à l’horizon qui peuvent dissimuler le croissant. La probabilité est donc grande pour l’apparition de la lune le dimance 25 pour permettre la célébration de la fete le lundi 26 Juin tout comme à Maurice.

 

  • Dans le cas échéant la fête sera célébrée le mardi 27 Juin pour Rodrigues.

 

Néanmoins la meilleur probabilité (quasi-certaine) pour la fête c’est le lundi 26 Juin 2017.

Bon, en ce qu’il s’agit de congé public c’est une question qui incombe au gouvernement central. Rodrigues faisant partie de la République de Maurice il faudra sans doute s’aligner au congé public proclamé pour la républque. Quitte à célébrer la fête le mardi 27 sans congé officiel au cas où la lune n’aura pas été visible le dimanche. Et puis, ce n’est pas le congé qui fait la fête, c’est la fête qui fait le congé, n’est-ce pas?

Il faut savoir que c’est la Jummah Mosque qui est responsible pour la confirmation de l’apparition de la lune à Maurice. Toute personne apercevant la lune au 29eme jour du mois doit informer la Jummah Mosque avec au moins deux témoins occulaires de foi islamique. A Rodrigues c’est la mosquée de Port Mathurin que en est le responsable.

Que ce soit dimanche, lundi, ou même mardi dans le cas éventuel de Rodrigues, je saisi cette occasion pour souhaiter à tous Eid Mubarak.


Quand la nature se déchaine

avril 11, 2007

Piton de la Fournaise est en éruption. Le volcan crache depuis plus d’une semaine déjà. Des fontaines de lave fusent du cratère, débordent les versants est de l’ile de La Reunion, coupent la nationale pour atteindre la mer, causant des dégats énormes en leur passage.

Les gens sont sur le qui-vive, prêts à évacuer les alentours s’ils ne l’ont pas fait encore. Les gaz nocifs, principalement l’oxyde du souffre et les cendres volcaniques se propagent dans l’atmosphere sur plusieurs kilomètres. Les laves en contact avec l’eau de la mer provoquent des fumées épaisses et toxiques. Plusieurs personnes ont été hospitalisées pour irritation respiratoire selon des informations recueillies auprès des proches vivant la-bas. On craint que la pollution n’affecte les cotes Mauriciennes au gré du vent.

A hier cette éruption a été considéré sans precedent. Les dernières nouvelles disponibles indiquaient toutefois une attenuation. Mais ce n’était que pour une courte durée seulement. Car voilà, l’effervescence est de plus belle.


Rien ne va plus

mars 28, 2007

Quand un élève du primaire, à peine onze ans, pourchasse des élèves et blesse même un de ses camarades de classe avec une paire de ciseaux.

Quand une quinzaine de pécheurs, parti pour une campagne de pêche à bord de deux bateaux, ne donnent aucun signe de vie, apparemment pris dans les tourbillons du cyclone Gamede non loin de l’ile Saint Brandon au nord de l’Ile Maurice dans l’océan indien, d’aucuns se posent des questions sur les conditions de navigabilité de ses bateaux.

Quand les syndicats, les politiques, les forces vives et autres étudiants se joignent pour une cause commune, celle d’amener le gouvernement à retourner sur ses pas en ce qui concerne le financement des frais d’examens et brandissent la menace d’une grève estudiantine comme celle de mai 1975.

Quand un chef opposant est torturé avec ses partisans par le régime en place au Zimbabwe.

Quand pas moins de trios soldats (des jeunes que ne font que commerncer leur carrière) meurent chaque jour dans la guerre en Irak.

Quand plusieurs milliers d’Américains se déferlent dans les rues pour demander que s’arrête la guerre en Irak, qu’on finit une fois pour toute avec le quantanamo, et vont meme jusqu’à réclamer la destitution de leur Président qui reigne en maitre dans le monde.

Quand un journaliste disparait en pleine mission de reportage dans un endroit oû l’on ne jure que par la haine et la vengeance.

Quand plusieurs dizaines de travailleurs meurent dans un site minier qui s’écroule après une explosion en Russie. Quid des conditions de travail?

Eh bien, quand on se rend compte que rien ne va plus dans ce beau monde, il y a de quoi frémir. Ce ne sont pas que des cas isolés. Le monde est en ébullition. Les jeunes d’aujourd’hui seront les citoyens de demain. Ils seront au commande. Suivront-ils l’exemple de leurs dirigeants d’aujourd;hui? Que nous réserve l’avenir? Nos gouvernants gagneraient à mieux être à l’écoute de leurs mandants. Ne sont-ils pas ceux-ci qui les ont portés au pouvoir? Pour qui roulent-ils alors?