La tension est palpable

Un drame humain se joue dans notre belle ile. Révolu le temps où on pourrait se vanter d’une ile paradisiaque. Avec tout ce qu’on témoigne de nos jours, une explosion sociale semble se profiler à l’horizon. Il suffit d’une étincelle. Et c’est sérieux.

Comment peut-on laisser détériorer la sérénité et le bien-vivre des citoyens, ceux-là meme qui avaient “viré mam”? Des familles traînées par terre par des policiers; d’autres transportées d’urgence au soin medical. C’est le scénario pour le moins scandaleux. Le silence du gouvernement face à une action répressive et une approche inhumaine, est retentissant. Fallait-il persister dans la voie de la destruction de tout un paysage qui s’est construit pendant des années de sacrifice de ceux qui aujourd’hui sont devenus des obstacles dans la voie du ‘fameux’ metro express?

Changement, développement, ou modernization? Oui. On n’est pas contre. Mais à quel prix? D’un côté il y a le prestige d’un projet controversé qu’on veut à tout prix imposer à vitesse d’éclair (pour quelles raisons? On attend toujours des explications sur l’implication réelle du projet en terme de financement et de l’impact environnemental), et de l’autre des habitants vulnerables sommés de vider les lieux. Ces habitants-là n’ont -ils pas droit à une vie decente? Y-at-il eu une approche consensuelle? A-t-on favorisé une table ronde pour essayer de trouver une solution à l’amiable? A-t-on bien communiqué avec ceux concernés par la trâcé du rail avant de recourir aux grands moyens pour faire évacuer les gens, aujourd’hui de La Butte et de Barkly, et qui sait d’autres secteurs demain?

A voir les démarches musclées, soldats, helicoptère, bobcat géant et autre bulldozers, sans compter tout l’arsenal policier, on se croirait dans un champ de bataille. Dites donc, ou allons-nous?

N’etait l’intervention des hommes de loi tenaces comme l’Hon Shakeel Mohamed, Me Assad Peeroo et autres, Me Kaviraj Bokhoree sans oublier les politiciens de l’opposition parlementaire et extra-parlementaire, et surtout de la cour, on aurait vécu un drame sans précédent aujourdhui. Et quid du timing? L’heure de “jummah” pour l’opération à La Butte, est-il une coincidence, comme l’a voulu comprendre l’ homme de loi d’un des familles concernées?

Quelqu’un disait bien “never start something you can’t stop”. Et si la situation se débordait? On oublie souvent les épisodes tristes de notre histoire, l’épisode de 1967 juste après les élections générales pour l’indépendance et plus récemment, en 1999 si je ne me trompe, l’épisode Kaya. La situation donne signe d’etre explosive. Il faut que le gouvernement s’en rende compte et ne prétende pas que ces membres doivent rentrer chez eux après une réunion du cabinet (pretextant qu’ils ont finit de travailler), surtout quand la situation l’éxige. Un membre du gouvernement, tout comme un fonctionnaire, doit pouvoir être à la disposition de sa fonction 24 heures sur 24 dépendant des “exigencies of the service”. A-t-on le droit moral (bon, on comprend: « moralité pas rempli ventre ») de se murer au confort de son luxe tandis que certains sont constraints de vivre à la belle étoile?

Quoi qu’il en soit, la semaine prochaine sera décisive avec la position finale de la cour. Rappelons que le premier ministre et deux de ses ministres aussi bien que le commissaire de police sont convoqués à s’expliquer devant le juge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :